Les méthodes pédagogiques

Y a-t-il des méthodes pédagogiques spécifiques employées à l’EFI ? C’est une question qui est souvent posée par les parents et à laquelle il n’existe pas de réponse simple. Les parcours très divers de nos élèves ne permettent pas de favoriser une méthode particulière, et c’est l’expérience de nos enseignants qui permettra d’adapter la méthode au contexte.

Chaque année, nous proposons à nos enseignants des formations à des méthodes pédagogiques innovantes qui ont fait leurs preuves, comme  Montessori ou Freinet. Mais il s’agit plus d’imprégnation, d’inspiration, plutôt que d’adopter ces méthodes à 100% dans nos classes. Les enseignants de l’EFI ont apporté leur expérience et la diversification de leurs approches pédagogiques avec leurs élèves, la diversité des modalités d’apprentissage qu’ils/elles mettront en oeuvre participera à soutenir l’intérêt des élèves, réactivera les connaissances et favorisera les apprentissages.

Nous respectons toutefois trois grands principes dans toutes nos classes :

1. L’apprentissage par projets

Les travaux de groupe et la mise en action des élèves, en ateliers dirigés ou en autonomie, sont particulièrement pertinents pour l’apprentissage des langues. Le travail entre pairs permet l’expérimentation, le jeu d’essai-erreur. Les projets créent des synergies entre élèves, des situations de rencontres et d’échanges en français ou en anglais.

Les élèves travaillent tantôt dans une langue, tantôt dans l’autre pour aboutir à une production collective finie dans les deux langues : une affiche, un dépliant, un recueil, une BD, un livre, un spectacle, une exposition, une réalisation artistique, scientifique, etc. Le projet peut être réalisé sur une journée, une semaine, un mois, un trimestre. Il implique que chacun coopère, se répartisse les tâches, se responsabilise. Enfin, les projets permettent d’aborder différentes disciplines de manière transversales.

2. La bienveillance

Pour apprendre, l’enfant doit se sentir en sécurité, en confiance. Des adultes bienveillants avec leurs élèves les mettent en situation de s’exprimer, de prendre la parole et d’échanger. Cela est d’autant plus essentiel lorsque l’élève n’a pas une maîtrise complète de la langue de travail et peut être hésitant à prendre la parole.

La bienveillance ne s’applique d’ailleurs pas qu’aux adultes : à l’EFI, les enfants apprennent à être bienveillants entre eux, c’est-à-dire à s’écouter, se respecter et s’entraider.

Cette année, nos équipes pédagogiques mettent en place dans les cycles 2 et 3 la discipline positive après deux sessions de formation délivrées par une enseignante spécialiste de la pédagogie Freinet.

3. La pluridiscipline

L’apprentissage peut se faire de multiples manières. Les arts, le sport, les voyages scolaires, les spectacles ou expositions… sont autant de vecteurs d’apprentissage et de développement personnel pour l’enfant.

La qualité et la diversité des apprentissages de notre partenaire CIS en matière de sport, arts et musique est une source d’inspiration pour l’EFI, favorisée par la grande qualité des infrastructures proposées sur notre campus. Les apprentissages par le sport, les arts et la musique sont mis en place à l’EFI et font partie des priorités de développement pour notre projet pédagogique 2020-21.